Les chemins de l'amitié

Forum pour tous ! Amitié, humour, papotages, activités et loisirs, Club de lecture, Sujets de société, Animaux, Photofiltre, Famille, Jardinage

Derniers sujets
» Le jeu du pendu : et GO !!
Aujourd'hui à 21:58 par poppy

» La question
Aujourd'hui à 19:46 par patou

» Nos animaux... suite
Aujourd'hui à 19:40 par patou

» devinez ce que c'est !!!!!
Aujourd'hui à 19:39 par isoire

» Coloriages de Nade
Aujourd'hui à 19:30 par patou

» Et si chacun faisait un geste semblable....?
Aujourd'hui à 19:28 par patou

» Trouver le mot
Aujourd'hui à 15:29 par Moregan

» Les parcs en webcam live
Aujourd'hui à 14:02 par poppy

» Histoire du sel
Aujourd'hui à 13:16 par Nade

Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Les posteurs les plus actifs du mois
Nade
 
Moregan
 
Colette1
 
patou
 
isoire
 
poppy
 
cyberlulu
 
LaZanne
 

Nbre Pages visitées

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Recherches contre la sclérose en plaques

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Colette1

avatar
ETOILE POLAIRE
AFP, publié le lundi 29 janvier 2018 à 23h21
Des chercheurs ont identifié avec des expériences sur des souris une molécule dont la production est liée à l'hormone mâle testostérone qui paraît protéger contre la sclérose en plaques, une maladie auto-immune touchant les femmes trois à quatre fois plus que les hommes.
Quand les rongeurs femelles, manipulées génétiquement pour souffrir de l'équivalent de la sclérose en plaques humaine, ont été traitées avec cette molécule protectrice, leurs symptômes ont disparu, expliquent ces scientifiques dont la découverte est publiée lundi dans les Comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).
"Cette avancée pourrait aboutir à une classe entièrement nouvelle de thérapie contre la sclérose en plaque", estime la Dr Melissa Brown, professeur d'immunologie à la faculté de médecine de l'université Northwestern à Chicago, principal auteur de ces travaux.
Jusqu'à présent les scientifiques ne comprenaient pas comment la testostérone procurait cette protection contre la sclérose en plaques.
La sclérose en plaques est une maladie inflammatoire qui attaque le système nerveux central, détruisant la myéline, une gaine entourant et protégeant les fibres nerveuses dans le cerveau et la moelle épinière. Les symptômes sont des problèmes moteurs et des déficits cognitifs.
Ces scientifiques ont déterminé que la testostérone provoquait une réaction dans un certain type de cellules immunitaires qui leur faisaient produire la molécule protectrice chez les souris mâles.
Cette molécule entraîne une série de réactions chimiques empêchant la formation d'un autre type de cellule immunitaire qui attaque directement la myéline.
"Etant donné que les niveaux de testostérone sont de sept à huit fois plus faibles chez les femmes adultes comparativement aux hommes, nous suspectons que les taux de cette hormone mâle sont insuffisants pour activer la production de la molécule protectrice" parmi les femmes, résume la professeur Brown. 
"Mais nous avons montré maintenant qu'il est possible d'activer sa production avec cette molécule", souligne-t-elle.
Les femmes développent la sclérose en plaques généralement plus jeune.
En revanche, les hommes ont la maladie plus tard dans la vie qui coïncide souvent avec une réduction des niveaux de testostérone liée au vieillissement.
La plupart des thérapies mises au point contre la sclérose en plaques agissent en neutralisant le système immunitaire ce qui rend les malades plus vulnérables à certaines infections et d'autres problèmes de santé.
Des essais cliniques pendant douze mois avec de la testostérone chez des hommes atteints de sclérose en plaques ont partiellement inversé la destruction de myéline et la dégénérescence des fibres nerveuses, indiquent les chercheurs. 
Toutefois pointent-ils, même à court terme la testostérone n'est pas une thérapie viable chez les hommes ou les femmes en raison de ses multiples effets secondaires néfastes.

cyberlulu

avatar
ETOILE DE BRONZE
Intéressant cet article Colette ! On en a aussi parlé un peu à la télé ici . C'est encourageant pour ceux qui sont au début de la maladie ou qui n'en sont pas encore atteints.

Nade

avatar
ADMIN
Oui, tout à fait !!!

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum